Koha ditore

Cinéma : L’histoire mouvementée du dessin animé kosovar

| |

Au Kosovo, le film d’animation n’a jamais réellement pris, ni auprès du public, ni auprès des cinéastes. Aujourd’hui, le Centre de la cinématographie du Kosovo souhaite, avec le soutien de certains réalisateurs donner un nouveau souffle au film d’animation. Le Kosovo est prêt à voir renaître ce genre cinématographique selon bon nombre d’artistes, un défi lourd à relever pour les réalisateurs.

Par Artan Krasniqi " /> « Oratori » (L’orateur) de Selami Taraku et « Margaritarët e pleqërisë » (Les perles de la vieillesse) sont les deux premiers dessins animés réalisés au Kosovo. Il y a 25 ans, ceux-ci ont vu le jour dans des conditions de travail assez difficiles pour les réalisateurs. Ils n’ont jamais été présentés au Kosovo ; leurs auteurs ont été obligés de trouver des alternatives pour les montrer. « Puisque Kosovafilm n’était pas intéressé par ces films, nous les avons alors vendus à Belgrade, où on nous a offert toutes les conditions pour les enregistrer une seconde fois », se souvient Selami Taraku. Il se rappelle du succès de ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous