Express

Albanie : quand le cinéma raconte la chute du régime communiste

| |

Après Slogans dans lequel il évoquait le régime d’Enver Hoxha et Dear Enemy qui traitait de la Seconde Guerre mondiale, le réalisateur Gjergj Xhuvani vient d’achever un nouveau long-métrage dans lequel il aborde une page de l’histoire albanaise. Dans Est-Ouest-Est, il s’intéresse à la chute du communisme en Albanie, et au changement extrêmement brutal que cette révolution a occasionné. Un film plein d’émotion, qui parle avec simplicité de ces événements.

Par Armand Shkullaku Le dernier film de Gjergj Xhuvani Est-Ouest-Est, présenté au festival Pri Film Fest, montre précisément cette période qui a marqué pour longtemps la construction de toute une génération et qui a marqué pour de longues années l’image des Albanais en Europe. Le cinéma de Xhuvani dessine l’espace terrible où nous nous sommes tous enfermés pour revivre notre passé et comprendre où nous en sommes. Le film Est-Ouest-Est parvient à raconter à ceux qui ne l’ont pas connu l’Albanie à ses moments les plus fous, quand, abandonnée par son propre État tombé en déshérence et incomprise par la mentalité occidentale, elle (se) perdit. Elle (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous