Danas

Serbie : Želimir Žilnik ou l’histoire d’un réalisateur engagé

| |

Après quarante ans de cinéma indépendant, le réalisateur Želimir Žilnik réussit encore à se faire arrêter par la police. En mai dernier, il est interpelé alors qu’il filme une manifestation anarcho-syndicaliste contre la visite du vice-président des États-Unis, Joseph Biden, à Belgrade. Retour sur la carrière et l’oeuvre du précurseur du documentaire social en Serbie, qui s’est affirmé comme l’un des plus grands cinéastes « yougoslave ».

Par Dragan Jovićević L’histoire du cinéma serbe est jalonnée d’injustices et de censures contre les réalisateurs, et ce à différentes périodes de répressions politiques. Mais, paradoxalement, ces méthodes autoritaires destinées à étouffer la création cinématographique ont souvent lancé la carrière de certains réalisateurs en en faisant des figures mythiques de la résistance. Malheureusement, aujourd’hui, l’opposition cinématographique, dans le vrai sens du terme, n’existe plus ! Dernièrement, le seul événement qui a agité l’ennuyeuse scène serbe est l’annonce de l’arrestation de Želimir Žilnik, le célèbre metteur en scène de la « Vague noire » des années (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous