Osservatorio sui Balcani

Bosnie-Herzégovine : les musées de Sarajevo à l’agonie

| |

Les principales institutions culturelles de Bosnie-Herzégovine - notamment le Musée national, la galerie des Beaux-Arts et la Cinémathèque - sont à l’abandon. Alors que certains proposent, non sans hypocrisie, une gestion « managériale » de ces institutions, la question est en fait politique : si l’État assure la tutelle effective de ces institutions, il reconnaît la réalité d’un patrimoine historique et culturel commun à toute la Bosnie...

Par Marzia Bona Cela fait des mois que la situation alarmante des institutions culturelles héritées de l’époque yougoslave, et laissées à l’abandon par la classe politique et l’administration actuelle, alimente toutes les discussions. Dans un pays où chaque expression culturelle est systématiquement liée à une appartenance nationale, il semble impossible de s’entendre sur le statut de ces institutions qui, par leur nature même, se situent au-dessus des lignes de séparation nationale. Les institutions en question sont au nombre de sept. Elle sont définies comme des « institutions culturelles d’intérêt étatique ». Cette formule est utilisée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous