Osservatorio Balcani e Caucaso

Trente ans après sa mort, la Bosnie met l’oeuvre de Meša Selimović à l’honneur

| |

Il y a trente ans disparaissait Meša Selimović. Une commémoration qui coïncide avec l’anniversaire du début de la guerre en Bosnie voilà vingt ans, alors que cet immense écrivain anticipait déjà pour sa « chère patrie » le temps de la guerre « où flottent les drapeaux de la guerre ».

Par Božidar Stanišić Les visiteurs du centre historique de Tuzla, ville industrielle au nord-est de la Bosnie, ne peuvent pas ignorer les statues en bronze du « peintre de la Révolution », Ismet Mujezinović (1907-1984), et de l’écrivain Meša Selimović (1910-1982). L’œuvre a été réalisée à la fin des années 80 par la sculptrice croate, Marija Ujević-Galetović. Cela semble si loin de cette année 2012, qui commémore le triste vingtième anniversaire de la guerre fratricide en Bosnie-Herzégovine (1992-1995) qui signa la mort de la « Yougoslavie de Tito ». Etranges anniversaires Trente ans se sont écoulés depuis la mort de Meša Selimović et vingt depuis la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous