Danas

Belgrade, future place financière de l’Europe du sud-est ?

| |

La bourse de Belgrade, autrefois la première en Europe de l’est, rattrape lentement mais sûrement celle de Ljubljana. Il reste cependant encore beaucoup à faire pour attirer l’épargne cachée par les particuliers. Pour l’instant, les investisseurs ne cherchent pas à obtenir des dividendes et du rendement, mais à prendre le contrôle des sociétés.

Par Vojislav Stevanovic Bien que plus d’un demi million d’habitants de Serbie possèdent des titres de valeur, et malgré le fait que 3 à 4 milliards de dollars sont toujours cachés dans les bas de laine, le jour est encore loin où les citoyens regarderont comment se comporte l’indice de la Bourse belgradoise. Le marché serbe des capitaux manque d’argent, mais surtout de lois efficaces, et le peu de transactions effectuées concerne en général la vente primaire d’actions, et la cote surestimée de la valeur des titres suscite toujours des doutes. Le ministre des Finances Bozidar Djelic a annoncé que, d’ici la fin de l’année, une loi sur les fonds (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous