Monitor

Les petits actionnaires monténégrins n’ont pas gagné au jeu de la privatisation

| |

400 000 Monténégrins se sont procurés des « coupons » devant leur permettre, à terme, de posséder des actions boursières d’entreprises récemment privatisées. Mais l’aventure a été catastrophique pour l’immense majorité d’entre eux, selon un document rendu public par le Conseil de la privatisation.

Par Marijana Bojanic « J’ai investi mon coupon dans l’entreprise Budvanska rivijera dans l’idée que le tourisme était l’avenir du Monténégro, mais il semble que mes prévisions n’aient pas été bonnes », déclare un retraité de Podgorica. Il explique qu’il a tenté de vendre ses actions, mais que cela n’a pas été possible. Les courtiers lui répondaient qu’ils prenaient les actions de Telecom ou de Juzni jadran, mais pas celles de Budvansaka rivijera. Ce retraité n’est pas le seul à avoir des difficultés. Pourtant, le marché des actions issues de la privatisation de masse par coupons n’a été ouvert qu’il y a un an. Des 400 000 habitants du Monténégro qui sont devenus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous