Panorama

Albanie : le gouvernement s’attaque à la mafia des jeux sur Internet

| |

Le gouvernement albanais a déclaré la guerre aux sites de paris en ligne, extrêmement développés dans le pays : non seulement, ils entretiennent des liens étroits avec le crime organisé, mais ils organisent l’évasion de ressources financières et fiscales qui seraient bien utiles à l’Albanie. Le sociologue Artan Fuga défend pourtant ces sites, au nom de la liberté individuelle et de la libre entreprise... Plaidoyer.

Par Artan Fuga Le mois dernier, le gouvernement d’Edi Rama a lancé, dans tout le pays, une opération nommée « La fin de la folie », avec pour objectif de fermer les portes des casino et des sites de paris en ligne, particulièrement développés en Albanie. Des milliers de machines à sous trafiquées ont été saisies et des procédures pénales contre les propriétaires de casinos ont été engagées, tandis que 5.000 pages web de sites de paris en ligne ont été fermées. Je ne voudrais pas remettre en cause la décision du Conseil des Ministres d’interdire la publicité et la communication des sites web de paris en ligne. Je comprends fort bien que cet argent qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous