Osservatorio sui Balcani

Le Las Vegas de la frontière macédo-grecque

| |

La ville des Gevgelija est surnommée la « Las Vegas macédonienne ». Chaque jour, de nombreux citoyens grecs viennent y jouer dans les casinos ou y faire leurs courses. Les entreprises grecques y délocalisent leurs unités de production. Mais la population ne bénéficie que partiellement de ce dynamisme. Et les rapports transfrontaliers possèdent aussi leur face sombre : les trafics.

Par Risto Karajkov Les mots « coopération régionale et transfrontalière » ont une aura presque magique dans la terminologie de la coopération utilisée dans les Balkans. Ils sont perçus comme des remèdes puissants, promoteurs de croissance économique et de stabilité politique. Ils constituent des modèles idéaux et des « bonnes choses » en suscitant d’autres aussi bonnes, selon le principe holistique affirmant que les bonnes choses vont ensemble. Exemple : la croissance économique entraîne la démocratie et l’état de droit, lesquels promeuvent à leur tour l’économie, qui consolide elle-même les droits de la personne, et ainsi de suite. La coopération régionale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous