Danas

Affaire Divjak : la vérité sur les événements des 2 et 3 mai 1992 à Sarajevo

| |

Jovan Divjak, général en retraite de l’Armée de Bosnie-Herzégovine, a été arrêté à Vienne, sur la base d’un mandat d’arrêt lancé par les autorités serbes pour des crimes présumés, commis contre les soldats de l’Armée yougoslave (JNA) à Sarajevo le 3 mai 1992. Mais que s’est-il réellement passé ce jour-là dans la capitale bosnienne assiégée, contre laquelle les forces serbes avaient lancé, la veille, une offensive majeure ? Le point sur les premiers jours du siège de Sarajevo et le rôle réel de Jovan Divjak.

Par Rade Radovanović Dès l’annonce de l’arrestation du général Divjak, des centaines puis des milliers de citoyens ont protesté dans les rues en demandant la libération de leur héros qui, comme il ne pouvait pas défendre le pays qui se déchirait dans le sang, la Yougoslavie fédérale, a choisi de défendre la population de sa ville, Sarajevo. À Belgrade, les organisations civiques et les ONG qui avaient lutté contre la guerre, ont également réagi contre l’arrestation de Jovan Divjak, tandis que sur les forums et les blogs, des débats passionnés opposent les défenseurs et les adversaires du général. L’acte d’accusation, transmis par Interpol, a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous