« Un papa, une maman » : les ultra-conservateurs croates et roumains main dans la main

| |

Željka Markić, la fondatrice du mouvement « Au nom de la famille », est en train d’élargir son réseau au niveau européen. Elle est ainsi récemment apparue dans un clip de la « Coalition pour la famille », qui demande depuis plusieurs années en Roumanie l’inscription du mariage dans la Constitution comme « l’union d’un homme et d’une femme ».

Par Boris Postnikov La fondatrice croate de l’organisation « Au nom de la famille », Željka Markić, est apparue le 28 janvier dernier dans un clip de la « Coalition pour la famille », une organisation ultra-conservatrice roumaine qui avait réussi, en 2016, à réunir trois millions de signatures. Cette pétition demandait l’organisation d’un référendum pour redéfinir dans la Constitution le mariage comme « l’union d’un homme et d’une femme ». « C’est le plus grand mouvement depuis que la Roumanie est devenue un État démocratique », explique Željka Markić, en anglais, dans son clip de soutien, avant de menacer les politiciens roumains : si ces derniers (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous