Traitement des déchets en Serbie : les Roms, victimes de la transition verte ?

| |

En Serbie, 3% à peine des déchets sont recyclés, mais ce sont les Roms qui collectent, trient et revendent ces matières premières secondaires. Ce modèle d’économie circulaire est menacé par la mise aux normes européennes. Les plus pauvres vont-ils faire les frais de la transition verte ?

Traduit par Nikola Radić (Article original) Lors de la COP26 à Glasgow, la Serbie a exprimé des inquiétudes justifiées sur le financement de la transition verte, la préservation de la sécurité énergétique et le soutien aux travailleurs pour passer à des emplois et des industries verts. Le problème est beaucoup plus complexe que la simple question de l’argent, les États n’ayant pas une suffisante force institutionnelle pour garantir les droits sociaux et économiques à leurs citoyens, qu’ils abandonnent donc à « la main invisible du marché ». C’est exactement pourquoi cela concerne tout le monde, pas seulement les Roms. Tout comme l’existence des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous