Déchets plastiques : en Serbie, ça urge !

| |

Seulement 3% des emballages en polyéthylène téréphtalate (PET) sont recyclés en Serbie. Faute de nouveaux traitements, les sacs et les bouteilles en plastique finissent par s’accumuler et former des montagnes de déchets, polluant notamment les rivières. Pourtant, des solutions sont à portée de main.

Par Saša Petrović En Serbie, l’utilisation excessive d’emballages plastiques et les conséquences de ces derniers sur l’environnement sont devenues des questions urgentes. Certaines chaînes de vente au détail, comme les supermarchés Maxi, ont par exemple commencé à faire payer les sacs deux dinars. Une somme symbolique qui, si elle ne contribue pas vraiment à la réduction de leur utilisation, constitue malgré tout un pas en avant. Les Serbes utilisent en moyenne sept sacs plastiques par jour, environ deux milliards par an à l’échelle du pays. L’élimination inadéquate et incontrôlée de ces sacs a de graves conséquences écologiques, en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous