Entre Serbie et Kosovo, la « correction des frontières » divise la vallée de Preševo

| |

Les grandes tractations se poursuivent entre Hashim Thaçi et Aleksandar Vučić en vue d’un « accord final » entre le Kosovo et la Serbie. Dans le sud de la Serbie à majorité albanaise, on se prépare à toute éventualité en se souvenant des nombreuses promesses restées lettre morte. Reportage.

Par Hysni Bajraktari « Je laisserai ma maison à Vučić pour qu’il vienne terminer ses vieux jours dans le Kosovo indépendant », ironise Zoran, chauffagiste retraité à Rakovac, un village rattaché à la commune de Bujanovac, en récoltant ces haricots. Pour ce Serbe de 66 ans, impossible de croire qu’un jour, il pourrait se réveiller en tant que ressortissant du Kosovo. « C’est tellement marrant cette idée qu’on n’y pense même pas », renchérit Miloš, vendeur au magasin du village voisin de Lopardince. « La perspective de devenir réfugié ou membre d’une minorité discriminée, ça ne me dit rien qui vaille », soupire Goran, à ses côtés. Ces deux villages (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous