Slovénie : le malaise des hôpitaux publics

| |

Matériel obsolète, absence de climatisation, bâtiments qui menacent ruines. Les hôpitaux slovènes sont très malades. Le Parlement vient de voter une allocation de 35 millions d’euros supplémentaires à la santé, mais ce coup de pouce ne demeure guère plus qu’un emplâtre sur une jambe de bois. Il pourrait même aggraver le mal en imposant des tâches supplémentaires aux hôpitaux.

Par Nina Knavs Pour tenter soulager les interminables délais d’attente dans le système hospitalier, les autorités slovènes viennent d’annoncer le financement de traitements supplémentaires d’ici la fin de l’année, mais les hôpitaux craignent une charge de travail supplémentaire impossible à tenir, et ils ont surtout à cœur d’améliorer l’offre et les conditions de soin. Nombre d’équipements utilisés pour les diagnostics et les thérapies sont obsolètes. Les locaux du personnel ou des patients sont souvent vétustes, certains établissements estiment même ne plus être en mesure de faire face aux urgences absolues. Le Centre universitaire hospitalier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous