Violences policières en Serbie : un collectif d’ONG saisit les Nations unies

| |

Traitements inhumains et dégradants, actes de torture... Quinze ONG serbes dénoncent les violences policières qui ont marqué les manifestations contre la mauvaise gestion de l’épidémie de coronavirus en Serbie et la dérive autoritaire du Président Vučić.

Par Ph.B. « Plusieurs dizaines de personnes au moins ont été soumises à des traitements que l’on peut qualifier d’inhumains et de dégradants, et qui dans certains cas peuvent être assimilés à des actes de torture. » C’est en ces termes que quinze ONG serbes se sont adressées au Rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, dans une lettre datée du 14 juillet dénonçant les actions de la police lors des manifestations qui ont secoué la Serbie la semaine dernière. Les ONG soulignent la force « excessive, injustifiée et illégale » à laquelle la police a eu recours, ainsi que le « manque de réaction des institutions de l’État ». (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous