Serbie : à Belgrade, la police de Vučić tabasse les journalistes

| |

Mercredi soir, alors que les manifestants achevaient de se disperser, la police a sauvagement frappé un journaliste de l’agence de presse Beta, qui brandissait pourtant sa carte de presse. Le Syndicat des journalistes de Serbie demande des explications à la police.

Par MIlica Čubrilo Filipović Mercredi soir, peu avant minuit, les forces anti-émeutes tiraient encore des gaz lacrymogènes sur les derniers manifestants présents sur le Boulevard du Roi Alexandre, près du parc de Tašmajdan. « La police arrêtait en masse », raconte Žikica Stevanović, journaliste de l’agence indépendante Beta. « Alors que tous les manifestants s’étaient dispersés, une poignée de policiers est revenue en arrière pour s’occuper de nous. J’ai brandi ma carte de presse et crié que je travaillais pour Beta », poursuit le jeune homme de 21 ans. C’est au moment où Žikica Stevanović a entendu crier « ne frappez pas ! », alors qu’il se (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous