Route des Balkans : avec Frontex, l’UE met les grands moyens pour enrayer les migrations

|

La route des Balkans des réfugiés s’impose comme une priorité pour l’UE, qui accorde une enveloppe supplémentaire de 39,2 millions d’euros. Frontex va se déployer partout en Albanie, en Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et en Serbie. La mission européenne vient aussi de signer un accord avec la Macédoine du Nord.

Traduit par Chloé Billon (article original) | Adapté par la rédaction La Commission européenne a donné son accord à une présence renforcée de Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, dans quatre pays des Balkans occidentaux. Cette autorisation porte sur les frontières entre l’UE, l’Albanie, la Serbie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine. Bruxelles a aussi adopté un nouveau plan d’aides à hauteur de 39,2 millions d’euros, dans le cadre de l’Instrument d’aide de préadhésion (IAP) pour le renforcement de la gestion des frontières dans ces pays candidats à l’intégration. Selon les accords actuellement en vigueur entre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous