Roumanie : la coalition libérale au pouvoir au bord de l’éclatement

| |

Le Premier ministre Florin Cîțu (PNL) a démis son ministre de la Justice Stelian Ion (USR-Plus), faisant voler en éclats la coalition au pouvoir depuis décembre 2020. Le prétexte de la brouille ? Un plan d’aide de dix milliards d’euros pour les campagnes. Parti urbain, l’USR-Plus dénonce le clientélisme du PNL.

Par Florentin Cassonnet Cela pourrait signer la fin de la coalition gouvernementale entre les conservateurs du Parti national-libéral (PNL) et les « réformateurs » de l’USR-Plus, et le début de la première grave crise politique de la nouvelle législature : mercredi 1er septembre, le chef du gouvernement Florin Cîțu (PNL) a démis Stelian Ion (USR-PLUS) de son poste de ministre de la Justice. « J’ai pris une décision nécessaire », a justifié Florin Cîțu, expliquant qu’il n’entendait pas tolérer la présence au gouvernement de ministres « qui s’opposent à la modernisation de la Roumanie ». La dispute a éclaté quand Stelian Ion a refusé de signer un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous