Roumanie : le budget est dans le rouge, le PSD sacrifie les handicapés

| |

Depuis son retour au pouvoir fin 2016, le Parti social-démocrate a mené une politique budgétaire et fiscale hasardeuse, creusant le déficit des caisses de l’État. Dans l’adoption du budget 2019, le gouvernement a donc dû serrer la ceinture. Premiers touchés : les handicapés. Reportage.

Adapté par Florentin Cassonnet Ceci n’est qu’une des conséquences de la politique budgétaire du PSD. Mais au sein même du parti au pouvoir, certains s’agacent. Constantin Ana, maire de Pucioasa, dans le centre du pays, et membre du PSD depuis 20 ans, a décidé de parler ouvertement. En 2018, il a aligné les salaires des fonctionnaires municipaux sur la nouvelle loi salariale, même s’il était conscient que le gouvernement avait établi un nouveau cadre juridique sans apporter de ressources financières supplémentaires. À l’automne, il a fait le calcul : sur les 6 millions de lei (environ 1,3 millions d’euros) collectés grâce aux impôts locaux, 5,3 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous