Roumanie : les sénateurs interdisent la « théorie de l’identité de genre » à l’école

| |

Deux ans après avoir échoué à faire adopter leur définition très conservatrice de la famille par référendum, le camp clérico-réactionnaire est revenu à la charge au Parlement. Cette fois pour s’attaquer aux « théories de genre », qui sont désormais interdites à l’école et à l’université.

Par Fl. Cass. Mise à jour 21 juillet : Le Président Klaus Iohannis a refusé de promulguer la loi et l’a portée devant la Cour constitutionnelle pour la faire annuler. Le 16 juin, le Sénat roumain a adopté un amendement à la loi sur l’éducation nationale pour interdire « les activités visant à propager la théorie ou l’opinion relative à l’identité de genre, selon laquelle le genre est un concept différent du sexe biologique et que les deux ne coïncident pas toujours » dans les écoles, les universités et tous les espaces d’éducation et de formation. L’amendement a été voté à 81 pour (PSD et PMP), 22 contre (USR et UDMR) et 27 abstentions (PNL). (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous