Roumanie : grandeur et décadence du port de Constanța

| |

Avec les ports ukrainiens bloqués par l’armée russe, Constanța se retrouve en première ligne pour exporter les millions de tonnes de céréales d’Ukraine et prévenir une crise alimentaire mondiale. Or, le plus grand port roumain montre déjà ses limites. Car Constanța n’est plus ce qu’elle était et souffre aujourd’hui de 30 ans d’une transition post-communiste destructrice. Récit d’un délitement.

Traduit par Florentin Cassonnet (article original) C’est l’une des conséquences inattendues de l’agression russe contre l’Ukraine : Constanța, la plus grande ville roumaine sur la mer Noire, est devenue le port de substitution d’Odessa, stratégique pour exporter les millions de tonnes de céréales bloquées dans les ports ukrainiens par l’armée russe. L’Ukraine est en effet le quatrième exportateur mondial de céréales. L’enjeu est donc aussi simple que vital : éviter une crise alimentaire mondiale, ou au moins en diminuer l’impact. Sauf qu’aujourd’hui, Constanța n’est pas à la hauteur du défi. Depuis début mai, le port est submergé par les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous