Roumanie : les Hongrois boudent le centenaire de « l’État-nation unitaire »

| |

Alors que Bucarest fête l’année prochaine le centenaire des traités de paix de Versailles et Trianon, et la constitution de la Roumanie moderne, certains représentants de la communauté hongroise ont dénoncé « l’assimilation » dont les minorités auraient été les victimes.

Par Nicolas Trifon « Les Roumains devraient accepter que nous ne pouvons ni ne voulons fêter 2018 », c’est-à-dire le centenaire de la Grande Union, le 1er décembre 1918, de la Roumanie avec la Transylvanie, a déclaré le 4 août, Kelemen Hunor, le président de l’Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR). « Je suis certain que si l’État roumain n’avait pas cherché systématiquement et ouvertement ces cent dernières années à assimiler les minorités et à liquider tout ce qui n’est pas roumain, la génération actuelle prendrait une tout autre position sur la question », a-t-il déclaré au site HotNews.ro]. « La plus grande erreur serait pour nous d’adopter (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous