Serbie : à quel jeu Vučić joue-t-il avec la Macédoine ?

| |

Le 21 août, la Serbie annonçait brutalement le retrait de tout son personnel diplomatique en Macédoine, avant de faire volte-face tout aussi brusquement quelques jours plus tard. Depuis qu’il est au pouvoir, Aleksandar Vučić joue au feu avec ses voisins sans jamais être rappelé à l’ordre par l’UE ou les États-Unis. Pourquoi tolère-t-on ces provocations à répétitions ?

Par Teofil Pančić On dit habituellement que la meilleure administration est celle qui est discrète, mais efficace. Celui qui préside à la destinée de la Serbie depuis cinq ans, d’abord en tant que chef du gouvernement et désormais en tant que chef de l’État, Aleksandar Vučić, poursuit avec une grande constance et une conviction certaine la méthode rigoureusement inverse. Bien souvent, on ne sait pas ce que fait que son administration, mais ses actions sont particulièrement bruyantes. Comme s’il s’agissait toujours de rappeler aux citoyens qui est le chef. Il ne se passe pas un mois sans qu’une polémique n’éclate avec un pays voisin. Par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous