Procès de la solidarité en Grèce : la sauveteuse syrienne Sara Mardini jugée à Lesbos

| |

Le procès de la plus grande affaire de criminalisation de la solidarité en Europe s’ouvre cette semaine devant le tribunal de Mytilène, à Lesbos. La nageuse syrienne Sara Mardini sera jugée pour « espionnage et trafic d’êtres humains », aux côtés de Seán Binder, de Nassos Karakitsos et d’une vingtaine d’autres accusés.

Par Mathilde Weibel En novembre 2017, j’ai travaillé comme interprète bénévole pour l’organisation Emergency Response Centre International (Erci) sur l’île de Lesbos, en Grèce. Nous étions divisés en deux équipes : les médecins et interprètes qui se rendaient tous les matins au camp de Moria, et l’équipe Recherche et sauvetage, composée de sauveteurs et nageurs professionnels, qui se rendaient sur les lieux où arrivaient les bateaux de réfugiés et leur apportaient une aide d’urgence. Cette équipe se chargeait également de faire des rondes le long des côtes et d’observer les mouvements en mer à l’aide de jumelles. Si une embarcation était repérée, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous