Plus de 11 000 personnes sont toujours portées disparues dans les Balkans

|

C’est aujourd’hui la Journée mondiale des disparus. Plus les années passent, plus s’éloigne l’espoir pour les familles de disparus. Un quart de siècle après les guerres qui ont ravagé l’ancienne Yougoslavie, 11 700 personnes sont toujours portées disparues. Un chiffre qui n’a pas baissé depuis un an.

Par la rédaction (Avec Radio Slobodna Evropa) – Le 30 août marque la Journée internationale des personnes, une date particulière dans les Balkans, un quart de siècle après les guerres qui ont ravagé l’ancienne Yougoslavie. Plus de 11 000 personnes sont toujours portées disparues, principalement en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo, selon un un rapport de la Commission internationale des personnes disparues (ICMP). « Vous ne pouvez pas prétendre à un quelconque retour à la normale quand tant de citoyens vivent encore dans la douleur et l’injustice », estime la directrice générale de l’ICMP, Kathryne Bomberger. Les pouvoirs publics ont (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous