Le Courrier des Balkans

Disparus du Kosovo : la faillite de la MINUK et du protectorat international

|

Entre 1998 et 2000, au Kosovo, plus de 3.000 Albanais et 800 Serbes ont été portés « disparus ». Beaucoup d’enlèvements ont eu lieu après l’instauration du protectorat international, en juin 1999. Censée « protéger les droits humains au Kosovo en accord avec les critères internationaux », la Mission des Nations unies au Kosovo (MINUK) a failli à sa mission. Le rapport accablant du Human Rights Advisory Panel (HRAP).

Par Jacqueline Dérens On estime que 15.000 personnes ont été tuées ou portées disparues au Kosovo entre 1998 et 2000. Parmi les disparus, plus de 3.000 Albanais et environ 800 Serbes et membres des autres communautés. À la fin de l’année 2010, les corps de plus de la moitié de ces personnes avaient été retrouvés et identifiés. Mais au 12 octobre 2012, selon le Comité international de la Croix rouge (CICR), il restait encore 1.766 personnes disparues. En juillet 1999, la MINUK considérait que la question des personnes disparues était de la plus haute importance au Kosovo. Dès le mois de novembre, une unité spéciale fut mise en place auprès de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous