Orthodoxie : la crise entre Constantinople et Moscou inquiète les Églises des Balkans

| |

Le patriarcat oecuménique de Constantinople s’apprêterait à reconnaître l’indépendance de l’Église orthodoxe ukrainienne, un geste très vivement dénoncé par Moscou. Les Églises des Balkans craignent un schisme durable, et celle de Serbie un « précédent » qui serait repris en Macédoine ou au Monténégro.

Par J.-A. D. « Un schisme de l’orthodoxie est désormais une option possible. C’est un moment critique pour le monde orthodoxe, pour le mode de fonctionnement de toute l’Église. » La mise en garde vient de l’évêque orthodoxe serbe Irinej de Bačka, alors que le ton ne cesse de monter entre le patriarcat de Moscou et le patriarcat œcuménique de Constantinople, qui jouit d’une « primauté d’honneur » dans le monde orthodoxe, sans avoir pour autant d’autorité disciplinaire sur les autres Églises. L’origine de cette nouvelle crise se trouve en Ukraine, où l’orthodoxie est divisée entre plusieurs Églises depuis un quart de siècle. Plus de la moitié des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous