Scandales et corruption au Monténégro : le principe d’irresponsabilité

| |

Vous avez volé de l’argent public ? Violé les règlements et les lois dans l’exercice de vos fonctions ? Ne vous inquiétez pas, si vous appartenez à la « famille », au parti dirigeant, il ne vous arrivera rien. Au Monténégro, l’impunité et l’irresponsabilité sont érigés en système au profit des cadres du DPS. Tour d’horizon d’un fléau qui ruine le pays.

Par Predrag Tomović Quelle que soit l’ampleur du scandale, quel que soit le prix que la société et les citoyens monténégrins doivent payer, les responsables ne sont presque jamais sanctionnés, ils n’ont jamais démissionné ni assumé leurs responsabilités. Tout dernièrement encore, le directeur de l’Institut éducatif du Monténégro, Rešad Sijarić, a déclaré qu’il ne démissionnerait pas, même si les plaintes de la Croatie se confirmaient concernant le plagiat les programmes scolaires croates. Peu de temps auparavant, une autre affaire de plagiat avait secoué le pays : le professeur britannique Dimitros Buhalis a accusé l’ancienne ministre des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous