Monténégro : une justice et un « Etat de droit » à géométrie variable

| |

Au Monténégro, la justice sera rigoureuse et impartiale... si vous êtes un opposant au DPS. Par contre, barons de la drogue, policiers ripoux, corrompus et corrupteurs n’ont rien à craindre, s’ils savent prêter allégeance au DPS et au clan au pouvoir. A propos de « l’affaire Nebojša Medojević », quelques rappels salutaires.

Par Zoran Radulović Début juillet, les députés du Front démocratique (DF) se sont enfermés à l’intérieur du Parlement, l’assemblée ayant voté la levée de l’immunité parlementaire de leur collègue Nebojša Medojević. Le Président de la République, Filip Vujanović, a été le premier à réagir, se rappelant peut-être qu’il avait exercé avec brio, dans une autre vie, le métier d’avocat. Il a demandé au Procureur de la République, Ivica Stanković, d’adresser une ordonnance au Procureur spécial pour la corruption et le crime organisé, Milivoje Katnić, l’enjoignant de poursuivre le procès engagé contre Nebojša Medojević sans placer celui-ci en détention provisoire. Ce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous