Monténégro : quand les autorités organisent le pillage des ressources naturelles

| |

Le Monténégro est-il vraiment un « État écologique », comme le stipule sa Constitution ? Loin s’en faut estime le militant écologiste Aleksandar Dragićević, qui explique au contraire que l’État organise le pillage systématique des ressources naturelles du pays. Entretien.

Traduit par Jasna Tatar Anđelić (article original) Aleksandar Dragićević est un militant écologiste actif dans la région de Žabljak. Monitor (M.) : Le Monténégro est-il vraiment un État écologique, comme l’indique sa Constitution ? Aleksandar Dragićević (A.D.) : Le Monténégro a raté une occasion unique de profiter de la beauté de sa nature et de la richesse de sa biodiversité pour devenir le premier pays au monde vraiment écologique. Notre population est peu nombreuse, nous aurions donc pu sans difficulté trier et recycler nos déchets. Nous avons plus de 300 jours de soleil par an, nous aurions pu construire des centrales solaires et augmenter (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous