Monténégro : au pays des décharges sauvages

| |

Selon sa constitution, le Monténégro est un « État écologique ». Pourtant, malgré un cadre légal satisfaisant, les décharges sauvages pullulent dans tout le pays. Un nauséabond tour d’horizon.

Traduit par Nikola Radić Selon Green Home, la plupart des municipalités du Monténégro peinent à trouver des emplacements appropriés pour déposer les déchets. « Selon le plan local de gestion des déchets, il existe treize grandes décharges », assurent les militants de l’ONG. « On ne connaît pas le nombre total de mini-décharges, mais elles sont beaucoup plus nombreuses. Un grand nombre d’entre elles sont des dépôts sauvages situés à proximité des cours d’eau. » Malgré des initiatives environnementales positives comme celle de Trashtag Montenegro, une organisation qui a récemment nettoyé des plages à Bar, Ulcinj, Tivat et Kotor, de nouvelles décharges (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous