Monténégro : des trésors archéologiques sous-marins à la merci des pillards

| |

Face au Monténégro, les fonds de l’Adriatique regorgent de trésors archéologiques. Mais faute de protection, ils sont pillés par les plongeurs, qui revendent à prix d’or amphores antiques ou ancres en bronze prélevés sur les épaves anciennes. Qu’attendent donc les autorités pour empêcher ce trafic ?

Par Siniša Luković L’épave du croiseur autrichien SMS Zenta, le premier bateau coulé lors de la Première Guerre mondiale, le 16 août 1914. Voilà l’une des richesses qui reposent dans les fonds de l’Adriatique, face à la côte du Monténégro. Le Zenta est resté intact jusqu’en 2001, quand il a été découvert par des plongeurs puis par des voleurs de trésors archéologiques sous-marins, attirés par son compas de passerelle. En tentant de s’en emparer, les pillards ont endommagé ce croiseur historique. Dragan Gačević, célèbre plongeur d’Herceg Novi, auteur d’un livre et d’une série télévisée documentaire sur les paysages sous-marins du Monténégro, explique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous