Monitor

Archéologie : la cité engloutie de Maljevik, l’Atlantide monténégrine

| |

Tout a commencé par la plongée d’un adolescent de quinze ans. À quelques dizaines de mètres du rivage, il a aperçu ce que les spécialistes considèrent aujourd’hui comme l’une des découvertes archéologiques sous-marines les plus importantes de ces dernières années : une ville antique engloutie. Des fouilles vont commencer à Maljevik dès septembre 2010.

Une conférence de presse a eu lieu au Palais du roi Nicolas à Bar à l’occasion des fouilles du site sous-marin Maljevik, près de Sutomore, et autres activités archéologiques régionales sur le thème « Protection des richesses sous-marines monténégrines – Maljevik 2010 ». Une découverte fortuite Tout a commencé avec la plongée d’un adolescent anglais âgé de quinze ans, fils de l’archéologue de renom Charles Le Quesne. À quelques dizaines de mètres de la côte, le jeune garçon a aperçu des constructions régulières considérées actuellement comme un site archéologique. Il a alarmé son père, ce dernier fait partie du Centre d’archéologie sous-marine de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous