Le Courrier des Balkans

Miro Cerar, le nouveau « bon élève » de la politique slovène

| |

En Slovénie, c’est un petit nouveau qui pourrait bien créer la surprise aux législatives anticipées du 13 juillet prochain : Miro Cerar, 51 ans, un professeur de droit au physique de premier de classe, qui a pour ambition de « combler le fossé idéologique entre la gauche et la droite ». Tout un programme !

Par Laetitia Moréni Il a un physique de premier de classe. Lunettes discrètes et costards-cravates, Miro Cerar est depuis quelques semaines le professeur de droit le plus médiatisé de Slovénie. Ce juriste, professeur à l’université de Ljubljana, et qui a participé à la rédaction de la constitution slovène, s’est engagé récemment en politique. Et sa formation, le « parti de Miro Cerar », fait une réelle percée dans les sondages. Il pourrait bien être la surprise des élections législatives anticipées qui auront lieu le 13 juillet prochain. Né en 1963, Miro Cerar bénéficie d’une certaine notoriété et propose aux citoyens slovènes de dépasser les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous