Macédoine du Nord : une réforme de la justice arrachée aux forceps

| |

Le Parlement de Macédoine du Nord a fini par adopter la « Loi sur le ministère public », sensée faire oublier la faillite du Bureau du procureur spécial (SJO). Avec pour objectif de prouver aux Occidentaux que l’État de droit se renforce dans le petit pays. Le VMRO-DPMNE dénonce une loi arrachée aux forceps.

Par Jaklina Naumovski (avec Radio Slobodna Evropa) Le Parlement de Macédoine du Nord sort d’un véritable week-end marathon, avant sa dissolution, actée le 16 février. Les députés ont ratifié la loi définissant le travail et les responsabilités du nouvel organe créé par la « Loi sur le ministère public ». Celle-ci était très attendue, notamment par la communauté internationale, après l’expiration du mandat de l’ancien Bureau du procureur spécial (SJO), et l’inculpation de son ancienne cheffe, Katica Janeva. Son adoption a cependant été acquise dans la douleur, alors que le soutien des deux tiers des députés était nécessaire. Le VMRO-DPMNE, le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous