Macédoine : Nikola Gruevski échappe (pour l’instant) à la case prison

| |

Le Tribunal de Skopje a refusé la mise en détention provisoire de l’ancien Premier ministre Nikola Gruevski, demandée par le Bureau de la procureure spéciale (CJO). La justice macédonienne s’est pour l’heure contentée de confisquer les passeports de 29 suspects liés au VMRO-DPMNE.

Par Jaklina Naumovski Sans grande surprise, le tribunal de Skopje a rejeté la demande de mise en détention délivrées par le Bureau de la procureure spéciale (CJO) contre l’ancien Premier ministre et chef du VMRO-DPMNE, Nikola Gruevski, contre les anciens ministres de l’Intérieur, des Transports et communications et contre les anciens chefs de cabinet de Gruevski. « Cette requête a été rejetée car considérée comme infondée », précise le communiqué du tribunal. Seules des mesures de contrôle ont été adoptées : confiscation temporaire des passeports et des passeports diplomatiques, interdiction de délivrance de nouveaux documents de voyage et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous