Chansons érotiques albanaises : « des hommes et des femmes qui font de belles choses »

| |

Qui a dit que le monde traditionnel albanais était puritain ? Dans un très bel ouvrage qui regroupe 80 chants traditionnels érotiques des montagnes de la Rugova, l’actrice Vlora Nikçi lève le voile sur la sexualité d’un monde disparu, mais qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

Par Nerimane Kamberi « Ô toi la belle à l’ombre du tilleul, Ta chemise est déchirée au coin du sein, On y voit pointer le téton, Donne-le à ce malheureux garçon. Pauvre orphelin, que cherches-tu ? Un bout de pain, un grain de sel, Ta joue et tes deux yeux, Et si ton cœur le veut bien, ton autre sein. » Tout dans le recueil Chansons populaires érotiques (Kangë popullore erotike) est beauté, volupté et simplicité ; beauté des corps qui s’unissent, beauté des paysages grandioses de la montagne, où les amants se cherchent, se retrouvent, se cachent, donnent et se donnent dans les plaisirs physiques, là où la morale n’a pas sa place, car (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous