Littérature : « Libres » de Lea Ypi, ou comment grandir dans l’Albanie communiste

| |

Les illusions et désillusions d’une petite fille qui grandit dans l’Albanie communiste et après la chute de la dictature. Salué par la critique internationale, le livre Libres, de la philosophe albanaise Lea Ypi, fait parler de lui en Albanie. Entretien en français avec l’autrice.

Propos recueillis par Nerimane Kamberi Lea Ypi est née à Tirana en 1979. Elle a étudié la philosophie politique à Rome et enseigne depuis 2010 à la London School of Economics. Elle a écrit un recueil de poésies et un autre de nouvelles. Il y a trois ans, Penguin books, son éditeur en Grande-Bretagne, lui a demandé d’écrire un livre grand public sur le concept de la liberté. Elle a donc écrit Libres, Grandir à la fin de l’histoire, son premier livre d’auto-théorie. Courrier des Balkans (CdB) : De quoi parle votre livre ? Léa Ypi (L.Y.) : C’est un projet autobiographique, un livre d’autofiction et d’auto-théorie. Il parle d’une fille de onze (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous