Albanie : les entreprises du bâtiment proches du pouvoir s’en mettent plein les poches

| |

Trois ans après le tremblement de terre du 26 novembre 2019, qui avait fait plusieurs dizaines de morts en Albanie, seules les entreprises du bâtiment proches du pouvoir sont chargées de mener le programme de reconstruction. Plusieurs centaines de millions d’euros sont en jeu.

Par Katerina Sula Les scandales qui font, dans d’autres pays européens, tomber des gouvernements et démissionner des premiers ministres semblent ne pas avoir d’effet en Albanie. Voilà des années que les affaires se succèdent, mais faute d’une opposition unie, et malgré le mécontentement généralisé de la population, le gouvernement continue de tranquillement siphonner les caisses de l’État. Le programme lancé pour reconstruire les édifices détruits par le tremblement de terre de 2019 semble ainsi avoir exclusivement profité aux oligarques qui entourent le Premier ministre Edi Rama. Les entreprises qui ont remporté les appels d’offres publiques (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous