Tremblement de terre en Albanie : causes et conséquences d’une catastrophe prévisible

| |

Elles n’avaient rien prévu, malgré les signes annonçant l’imminence d’un séisme majeur. Les conséquences de la catastrophe « naturelle » qui a frappé l’Albanie le 26 novembre ont été amplifiées par l’irresponsabilité des autorités, et par trois décennies de politiques néo-libérales et de constructions sauvages.

Traduit par Nikola Radić (article original) L’aiguille montrait 4h du matin, le 26 novembre, lorsque de forts et, au premier abord, interminables tremblements de terre se sont fait sentir à Tirana. Tout le monde est sorti instantanément dans la rue. Pendant la première heure, on tempérait la peur en lançant de temps en temps des blagues. Mais on a vite appris qu’il y avait des morts et des disparus dans le village de Thumanë, au nord de la capitale. Peu après, est arrivée la nouvelle que le séisme avait fait des victimes à Durrës, la deuxième ville du pays. Toute la journée et la nuit qui a suivi, les gens sont restés dans la rue, essayant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous