Le bras de fer se durcit entre la Roumanie et l’Union européenne

|

La Commission européenne se montre de plus en plus inquiète de voir la Roumanie prendre le chemin « illibéral » de la Hongrie et de la Pologne. Mais le gouvernement social-démocrate semble déterminé à regagner sa souveraineté nationale et à passer sa réforme de la justice comme bon lui semble.

Par Fl. Cass. Le vice-président de la Commission européenne, Franz Timmermans, a exprimé la « préoccupation croissante » de Bruxelles face au chemin pris par la Roumanie avec la grande réforme de la justice que le gouvernement social-démocrate a mis en œuvre depuis son retour au pouvoir, en décembre 2016. Ce lundi 11 mars, il doit à nouveau rencontrer, à 18h, la Première ministre Viorica Dăncilă pour tenter de ramener Bucarest dans « le droit chemin ». Franz Timmermans compte notamment demander des « éclaircissements » sur les deux ordonnances d’urgence adoptées récemment par le gouvernement roumain. L’une des ordonnances change les règles de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous