Le turbofolk, « la bande-son du démantèlement de la Yougoslavie »

| |

Lepa Brena, Ceca Ražnatović et Jelena Karleuša. Trois stars féminines du turbofolk dont les portraits résument le destin yougoslave depuis les années 1980 : crise, éclatement de l’État commun, guerres puis chute des régimes autoritaires. Voilà le point de vue que développe l’universitaire Sonja Vogel dans son ouvrage Turbofolk : la bande-son du démantèlement de la Yougoslavie. Rencontre.

Par la rédaction « Le folk est le peuple / Turbo est le mode d’approvisionnement en carburant / Sous pression dans le cylindre du moteur / À combustion interne / Le Turbo Folk est l’incendie du peuple / Toute promotion de cette combustion / bEst le turbo folk, l’inflammation des plus viles passions / De l’homo sapiens. » Ces célèbres paroles tirées du hit Turbo Folk sorti par Rambo Amadeus en 1987, Sonja Vogel a choisi de les mettre en exergue de son livre, Turbofolk : la bande-son du démantèlement de la Yougoslavie. L’universitaire allemande y propose une étude du phénomène turbofolk à travers les portraits de ses trois plus grandes divas (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous