Danse au-dessus du volcan : les Balkans et la « poudrière macédonienne »

| |

Une guerre en Macédoine pourrait être bien plus dangereuse encore qu’en Bosnie-Herzégovine, car tous les pays de la région seraient immanquablement entraînés. L’Union européenne et les chancelleries occidentales retiennent leur souffle mais semblent incapables d’influencer le cours des événements. Quant au VMRO-DPMNE de Nikola Gruevski, que veut-il exactement ? Analyse.

Par Zoran Kuka Tapez donc le mot « poudrière » sur Google, et vous tomberez sur une longue série d’articles, de pièces de théâtre et de films présentant la péninsule balkanique comme la « poudrière de l’Europe », et la Macédoine comme la « poudrière des Balkans ». Que les sources soient macédoniennes, balkaniques ou d’ailleurs, elles se réfèrent toutes à une longue tradition historique, qui suggère que la Macédoine pourrait, aujourd’hui encore, enflammer la région entière, avec des conséquences imprévisibles pour la sécurité de l’Europe dans son ensemble. Ce petit pays au nom célèbre, niché au cœur des Balkans, a suscité de nombreuses convoitises au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous