Macédoine : le « coup d’Etat » antidémocratique du Président Ivanov

| |

C’est un véritable coup de tonnerre qui a éclaté mercredi en fin d’après-midi, risquant de plonger le pays dans une crise à l’issue bien incertaine. Le Président de la République Gjorge Ivanov a refusé de charger Zoran Zaev, le chef de l’opposition sociale-démocrate, de former le prochain gouvernement.

Par Jaklina Naumovski Alors que le Président Gjorge Ivanov devait remettre la charge de former le prochain gouvernement au chef de l’Alliance social-démocrate de Macédoine (SDSM), Zoran Zaev, qui lui a remis lundi les signatures nécessaires d’une majorité de 67 députés sur les 120 que compte le Parlement, le chef de l’État a déclaré au cours d’une conférence de presse : « Tant que je serai Président de la République de Macédoine, je ne remettrai aucun mandat à une personne ou à un parti qui promeut ou possède dans son programme une plateforme visant à détruire la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’indépendance de la République de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous