Bosnie-Herzégovine : Macron et l’islam s’invitent dans la campagne électorale

| |

Après l’attentat de Nice, les Croates de Bosnie-Herzégovine ont écrit à Emmanuel Macron pour dénoncer le « terrorisme islamique » qui a frappé la France comme il aurait frappé la Bosnie-Herzégovine durant la guerre de 1992-95. Les Bosniaques dénoncent un amalgame scandaleux, à quelques jours des élections locales du 15 novembre.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) La lettre du Conseil national croate (HNS) adressée à Emmanuel Macron à la suite de l’attentat de Nice, a déclenché une tempête en Bosnie-Herzégovine alors que la campagne pour les élections municipales du 15 novembre touche à sa fin. Cette organisation, qui regroupe les différents partis politiques croates de Bosnie-Herzégovine, dénonce le « terrorisme islamique » et fait un parallèle entre les récentes attaques terroristes en France et la guerre de 1992-95 en Bosnie-Herzégovine. Côté bosniaque, les réactions ont été vives et immédiates. « Les Croates de Bosnie-Herzégovine ont subi dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous