La gauche et la montée du fascisme en Roumanie (1/2) : le retour de la bête immonde

| |

Réhabilitation des figures fascistes et antisémites de la Seconde Guerre mondiale, entrée au Parlement du groupe AUR : l’extrême-droite a le vent en poupe en Roumanie. En face, que peut la gauche ? Entretien croisé avec deux militantes antifascistes et anticapitalistes.

Propos recueillis par Florentin Cassonnet CdB : Quelle est donc cette « face cachée » ? Veda Popovici : C’est tout l’univers des gens pas si radicaux, plutôt des crypto-fascistes, conservateurs et patriotes, comme ces intellectuels de droite qui ont eu des collaborations, des alliances, des admirations très problématiques tout au long de leur carrière. Ce sont des gens très bien accueillis dans les universités, dans les milieux intellectuels, culturels et les mouvement sociaux, et c’est ça le gros problème. Il y a l’avant-garde, les pires types, mais c’est aussi très important d’un point de vue tactique de reconnaître ceux qu’il y a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous