Coronavirus en Roumanie : quand les personnels soignants jettent l’éponge

| |

Ils démissionnent ou se mettent en congé maladie. Malgré le serment d’Hippocrate, les médecins et les personnels de santé roumains estiment que l’absence dramatique de moyens de protection met leur propre en vie en danger. Le gouvernement est incapable d’endiguer la vague.

Par Florentin Cassonnet (avec RFE/RL et Hotnews) — « L’assistance médicale aux patients dont la vie est en danger est une obligation légale et déontologique », rappelle le docteur Gheorghe Borcean, président du Collège des médecins roumains. La pandémie de Covid-19 met pourtant à mal ce qui prévaut « en temps normal ». Au 30 mars, on comptait en Roumanie 285 soignants positifs au SARS-CoV-2. C’est à Suceava, dans le nord du pays, que la situation est la plus grave avec, officiellement, près de 200 soignants infectés. En cause, la mauvaise organisation dans l’accueil des malades, le non-respect des procédures, mais surtout le manque (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous