Moldavie : un climat de Guerre froide à Chişinău

| |

L’expulsion de diplomates russes et l’interdiction de la propagande du Kremlin à Chişinău sont les nouvelles pommes de discorde entre le dirigeant du Parti démocratique de Moldavie, Vald Plahotniuc, et le Président Igor Dodon.

Par Iurii Botnarenco Les relations entre Chişinău et Moscou sont de plus en plus tendues. Les autorités moldaves ont expulsé cinq diplomates russes début juin et la majorité parlementaire a annoncé avoir déposé un projet de loi pour interdire la propagande étrangère, l’influence russe en étant la principale cible. Deux mesures qui, d’après les déclarations des autorités, visent à assurer la sécurité de l’État et qui, en plus d’avoir provoqué la colère du Kremlin, ont indigné Igor Dodon, le président moldave issu du Parti des socialistes de la République de Moldavie (PSRM) et proche du Kremlin. Bien que l’ambassadeur des États-Unis à Chişinău, James (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous