Géopolitique et corruption en Moldavie : règlements de compte au sein de la coalition « pro-européenne »

| |

Vendredi, le maire de Chișinău, a été arrêté pour corruption. Aussitôt, son Parti libéral a claqué la porte de la coalition gouvernementale, dénonçant une « machination politique » ourdie par le Président pro-russe Igor Dodon avec la complicité des Démocrates de l’oligarque Plahotniuc, pourtant partenaires de coalition des Libéraux...

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Dorin Chirtoacă, 37 ans, membre du Parti libéral, dirigeait la mairie de Chișinău depuis dix ans quand les procureurs du Centre national anti-corruption (CNA) sont venus fouiller son bureau trois heures durant. Ils sont repartis avec lui : accusé de trafic d’influence dans un contrat relatif aux parkings de la ville, Dorin Chirtoacă a été mis en examen et placé en résidence surveillée. Dès le lendemain, en réaction, le Parti libéral quittait la coalition au pouvoir en retirant ses quatre ministres du gouvernement ainsi que plusieurs directeurs d’agences gouvernementales. L’annonce a été faite par le président du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous